Les communiqués officiels de l'Armée Française

Tout au long de la Première Guerre Mondiale, l'Armée Française publie quotidiennement des communiqués officiels, assez laconiques, faisant état de l'avancée des opérations sur l'ensemble du front. Il s'agit là de la seule communication officielle qu'aura l'armée avec la presse pendant les quatre années du conflits. Ces communiqués sont bien souvent repris tels quels dans les quotidiens français comme Le Figaro et sont régulièrement agrémentés d'articles d'analyse et de synthèse.

Communiqué

jeudi 11 avril 1918

Après-midi : La bataille continue sur tout le front depuis la canal de La Bassée jusqu'au canal Ypres-Comines.
Une lutte acharnée s'est déroulée près de la Lawe et la Lys entre Lestrem et Armentières.
Nos troupes ont évacué Armentières rendu intenable par les gaz.
Au nord d'Armentières la situation a peu changé. Hier soir, à une heure tardive, le combat continuait avec violence près de Ploegsteert, Messines et Wytschate. [...]

Soir : L'ennemi a poussé son attaque avec force toute la journée sur la totalité du front nord de la bataille.
Des assauts violents et répétés ont été exécutés par des divisions allemandes fraîches dans la région de la rivière Lawe, entre Loisne et Lestrem ; dans ce combat, le 51e division a repoussé les attaques incessantes en infligeant à l'ennemi de grosses pertes et a, par des contre-attaques énergiques et heureuses, repris les positions dans lesquelles l'ennemi avait pénétré. Une lutte violente a eu lieu à Estaires et entre ce point et Steenwerk. Dans ce secteur, l'ennemi a également attaqué en force et a réussi à refouler notre ligne immédiatement au nord de ces points.
Au nord d'Armentières, une attaque énergique s'est développée contre notre position dans le voisinage du bois de Ploegsteert et l'ennemi a fait quelques progrès.
Plus au nord, une attaque violente lancée ce matin par l'ennemi contre nos lignes dans le voisinage de Wytschaete et Hollebeke a été complètement repoussée par la 9e division avec de grosses pertes pour l'ennemi.
La lutte continue sur tout le front entre le canal de La Bassée et le canal d'Ypres-Comines.[...]

12 avril 1918 >>

Notes

Publicité